Musée d'Art et d'Archéologie 04 71 45 46 10 // Muséum des Volcans 04 71 48 07 00

 

Another Language, photographies de Mårten Lange

« Le titre, Another Language, fait référence à l’idée de la nature en tant que livre que nous décodons en l’étudiant, et au fonctionnement de la nature en tant que langue. Il se réfère également à la photographie en tant que langage en soi et à l’utilisation de la photographie comme méthode d’ordre des phénomènes dans les systèmes. »

Mårten Lange, 2016

Pour l’exposition de printemps dans la salle de La Sellerie, les Musées d’Aurillac ont souhaité inviter Mårten Lange, à présenter une sélection d’images issues de son travail Another Language. Né en 1984, il a étudié la photographie à l’Université de Göteborg puis à l’Université des Arts de Farnham au Royaume-Uni. Photographiant, invariablement en noir et blanc, la nature, la technologie et l’environnement urbain, rarement l’être humain, Mårten Lange se concentre sur les détails. Par la photographie, il capture des fragments du monde matériel, les assemble, construit un langage et propose une narration selon sa propre expérience de la réalité.

L’exposition Another Language présentée sur les cimaises de la Sellerie réunit vingt tirages, sur les cinquante-neuf que compte la série initiée en 2012. Le photographe y combine des images de flore, de faune et de phénomènes naturels, dans une recherche qui s’apparente à celle d’un scientifique collectant des spécimens.

Les compositions sont sobres et le sujet est placé au centre de l’image, sans aucun élément de contexte, comme si chaque cliché identifiait un spécimen d’étude en l’isolant du reste du monde. Mårten Lange développe pour chacune de ses photographies une démarche analytique, la plus neutre possible. Il met en avant les qualités sculpturales de ses sujets allant du plan serré au plan large, du sublime (foudre, montagne, tourbillon) au banal (corbeau, rocher, poissons). Hors de leur environnement, tous les éléments semblent avoir la même importance et même se répondent : l’œil de l’éléphant rappelle le maelstrom, la forme de la montagne enneigée fait écho aux flammes de l’incendie.

Tout concourt à aller et venir entre les images. Animal, phénomène naturel, élément minéral, seule l’imagination du spectateur permet de les mettre en relation. Car, bien que ces photographies puissent être appréhendées une par une, elles font sens dans l’accumulation où formes, motifs et textures récurrents créent une nouvelle taxinomie subjective de la nature.

Depuis le début de sa carrière, Mårten Lange édite régulièrement des livres photographiques comme Machina (2007), Anomalies (2009), Another Language (MACK, 2012), Citizen, (Études Books, 2015), Chicxulub (2016), The Mechanism (MACK, 2017) et plus récemment Ghost Witness (Loose Joints Publishing, 2020). Dans l’édition Another Language, il a préféré imprimer ses clichés en petit format, soit une échelle intime à laquelle il fait d’ailleurs correspondre ses tirages d’exposition. Le spectateur, s’il veut comprendre les images, doit les regarder de près, les analyser et les comparer, de la même manière qu’il se raconterait une histoire en feuilletant un livre.

Informations pratiques :

La Sellerie – 35 rue des Carmes – 15 000 Aurillac Entrée libre du 2 avril au 14 mai 2022 du mardi au samedi, de 14h à 18h

Vernissage en présence de l’artiste le 2 avril à 18h

Consultation de livres et diffusion de vidéo au sein de l’exposition : Machina (2007), Anomalies (2009), Another Language (MACK, 2012), Citizen, (Études Books, 2015), Chicxulub (2016), The Mechanism (MACK, 2017) et Ghost Witness (Loose Joints Publishing, 2020)

Visites Flash : Tous les samedis et mercredis après-midi, découverte insolite de l’univers du photographe à travers des activités d’observations, manuelles et créatives. Renseignements au 04.71.45.46.10 musee.art@aurillac.fr

 

 

Share This