Musée d'Art et d'Archéologie 04 71 45 46 10 // Muséum des Volcans 04 71 48 07 00
Another Language

Another Language

 

Another Language, photographies de Mårten Lange

« Le titre, Another Language, fait référence à l’idée de la nature en tant que livre que nous décodons en l’étudiant, et au fonctionnement de la nature en tant que langue. Il se réfère également à la photographie en tant que langage en soi et à l’utilisation de la photographie comme méthode d’ordre des phénomènes dans les systèmes. »

Mårten Lange, 2016

Pour l’exposition de printemps dans la salle de La Sellerie, les Musées d’Aurillac ont souhaité inviter Mårten Lange, à présenter une sélection d’images issues de son travail Another Language. Né en 1984, il a étudié la photographie à l’Université de Göteborg puis à l’Université des Arts de Farnham au Royaume-Uni. Photographiant, invariablement en noir et blanc, la nature, la technologie et l’environnement urbain, rarement l’être humain, Mårten Lange se concentre sur les détails. Par la photographie, il capture des fragments du monde matériel, les assemble, construit un langage et propose une narration selon sa propre expérience de la réalité.

L’exposition Another Language présentée sur les cimaises de la Sellerie réunit vingt tirages, sur les cinquante-neuf que compte la série initiée en 2012. Le photographe y combine des images de flore, de faune et de phénomènes naturels, dans une recherche qui s’apparente à celle d’un scientifique collectant des spécimens.

Les compositions sont sobres et le sujet est placé au centre de l’image, sans aucun élément de contexte, comme si chaque cliché identifiait un spécimen d’étude en l’isolant du reste du monde. Mårten Lange développe pour chacune de ses photographies une démarche analytique, la plus neutre possible. Il met en avant les qualités sculpturales de ses sujets allant du plan serré au plan large, du sublime (foudre, montagne, tourbillon) au banal (corbeau, rocher, poissons). Hors de leur environnement, tous les éléments semblent avoir la même importance et même se répondent : l’œil de l’éléphant rappelle le maelstrom, la forme de la montagne enneigée fait écho aux flammes de l’incendie.

Tout concourt à aller et venir entre les images. Animal, phénomène naturel, élément minéral, seule l’imagination du spectateur permet de les mettre en relation. Car, bien que ces photographies puissent être appréhendées une par une, elles font sens dans l’accumulation où formes, motifs et textures récurrents créent une nouvelle taxinomie subjective de la nature.

Depuis le début de sa carrière, Mårten Lange édite régulièrement des livres photographiques comme Machina (2007), Anomalies (2009), Another Language (MACK, 2012), Citizen, (Études Books, 2015), Chicxulub (2016), The Mechanism (MACK, 2017) et plus récemment Ghost Witness (Loose Joints Publishing, 2020). Dans l’édition Another Language, il a préféré imprimer ses clichés en petit format, soit une échelle intime à laquelle il fait d’ailleurs correspondre ses tirages d’exposition. Le spectateur, s’il veut comprendre les images, doit les regarder de près, les analyser et les comparer, de la même manière qu’il se raconterait une histoire en feuilletant un livre.

Informations pratiques :

La Sellerie – 35 rue des Carmes – 15 000 Aurillac Entrée libre du 2 avril au 14 mai 2022 du mardi au samedi, de 14h à 18h

Vernissage en présence de l’artiste le 2 avril à 18h

Consultation de livres et diffusion de vidéo au sein de l’exposition : Machina (2007), Anomalies (2009), Another Language (MACK, 2012), Citizen, (Études Books, 2015), Chicxulub (2016), The Mechanism (MACK, 2017) et Ghost Witness (Loose Joints Publishing, 2020)

Visites Flash : Tous les samedis et mercredis après-midi, découverte insolite de l’univers du photographe à travers des activités d’observations, manuelles et créatives. Renseignements au 04.71.45.46.10 musee.art@aurillac.fr

 

 

Photographie contemporaine

Photographie contemporaine

La collection de photographies contemporaines

       La collection de photographies contemporaines du Musée d’art et d’archéologie d’Aurillac se compose actuellement de plus de 750 tirages, couvrant la période de la fin des années 1960 à nos jours. Elle trouve son origine en 1983 quand la municipalité émet le souhait de faire de la ville d’Aurillac une référence en matière de photographie, au même titre que Toulouse avec la galerie du Château d’eau ou qu’Arles avec les Rencontres internationales de la photographie. En parallèle des activités du musée, le centre photographique de La Sellerie accompagne ce développement jusqu’en 1992.

       Les premières acquisitions sont initiées en 1984 à la suite d’une exposition de John Batho. Il est rapidement décidé de faire de la photographie couleur, alors peu présente dans les collections muséales, l’axe principal d’enrichissement des collections. Entre 1984 et 1987, plus de 150 tirages réalisés par les « pionniers de la couleur » sont acquis par le musée, tels des clichés de Daniel Boudinet, de Harry Callahan, William Eggleston, Franco Fontana, Luigi Ghirri, Helen Levitt, Richard Misrach ou de Joel Sternfeld.

       Le musée conserve également un nombre important d’œuvres de photographes plasticiens, souvent de grandes dimensions, représentatives de la production des années 1980-1990, comme par exemple Tom Drahos ou Alain Fleischer. Cet ensemble lié aux expérimentations autour du médium photographique inclut des œuvres de photographes peu représentés dans les collections publiques nationales, telles celles d’Allan Chasanoff, Paolo Gioli, Ouka Leele, América Sánchez, Sandy Skoglund, Philippe et Sylvain Soussan.

       Par la suite, plusieurs œuvres importantes ont fait leur entrée dans la collection du musée : un don de quarante-trois tirages couleur de Vera Székely, des œuvres d’Anne-Marie Filaire, Shadi Ghadirian, Thierry Girard, Rip Hopkins, Édith Roux, Spencer Tunick, ou encore Joel-Peter Witkin. Le programme d’acquisition de photographies contemporaines se poursuit encore aujourd’hui.

Liste non exhaustive des photographes de la collection : 

Alfons Alt, Vasco Ascolini, Alessandro Bartoli, Claude Batho, John Batho, William Betsch, Jean-Charles Blanc, Joachim Bonnemaison, Arièle Bonzon, Daniel Boudinet, Éric Bourret, Patrice Bouvier, Stanley Bowman, Denis Brihat, Harry Callahan, Sébastien Camboulive, Emmanuelle Carraud, Toni Catany, Bruno Cattani, Allan Chasanoff, Maarten Chris, Giuseppe Maria Codazzi, Hervé Crépet, Jacques Damez, Alix Delmas, Bernard Descamps, Cesare di Liborio, Patrick Dolique, Tom Drahos, Jean-Marc Dugas, William Eggleston, Gilbert Fastenaekens, Bernard Faucon, Rémy Fenzy, Anne-Marie Filaire, Alain Fleischer, Franco Fontana, Gisèle Freund, Shadi Ghadirian, Luigi Ghirri, Françoise Gimenez, Paolo Gioli, Thierry Girard, Marcello Grassi, Rip Hopkins, Carlo Iavicoli, Marc Jourdan, Pascal Kern, Elisabeth Kitchen, Edmund Kuppel, Jean-Claude Larrieu, Daniel Lebée, Vera Lehndorff et Holger Trülzsch, Guy Lemaire, Marc Le Mené, Helen Levitt, Marco Manfredini, Kathryn Marx, Luigi Menozzi, Pierre Mercier, Richard Misrach, Valeria Montorsi, Rafael Navarro, NILS-UDO, Arthur Ollman, Ouka Leele, John Pfahl, Eliot Porter, Antoine Poupel, Krzysztof Pruszkowski, Édith Roux, Yves Rozet, Ernestine Ruben, Philippe Salaün, América Sánchez, Jan Saudek, Alfred Seiland, Raghubir Singh, Sandy Skoglund, Philippe et Sylvain Soussan, Joel Sternfeld, Vera Székely, Joyce Tenneson, Kirk Tougas, Unglee, Lenni Van Dinther, Jean-Louis Vanesch, Yossuf Vaschill, Éric Vassal, Françoise Vicat-Blanc, Nancy Wilson-Pajic, Joel-Peter Witkin.