Musée d'Art et d'Archéologie 04 71 45 46 10 // Muséum des Volcans 04 71 48 07 00
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Du tableau à la littérature…. à distance

12 mai

Ophélie - Jean Lecomte du Nouÿ - (C) P.Soissons

 

Quelques mots sur l’artiste
Originaire d’une famille noble du Piémont fixée en France au 14e siècle, Jean Lecomte du Nouÿ est né en 1842 à Paris et décède en 1923 dans cette même ville. Il entre en 1861 dans l’atelier du peintre Charles Gleyre puis travaille sous la direction d’Émile Signol. Enfin, il intègre l’atelier de Jean Léon Gérome qui en fera son élève favori. Il obtient en 1872 le second grand Prix de Rome et exposera toute sa vie dans les grands salons parisiens. Artiste complet, Jean Lecomte du Nouÿ est peintre et sculpteur. De ses voyages en Orient, il rapportera de nombreux carnets de croquis et sera rapidement considéré comme un peintre d’histoire avant tout orientaliste. Il fut peintre officiel de la Cour de Roumanie.
En 1982, le musée Hippolyte de Parieu, aujourd’hui Musée d’art et d’archéologie d’Aurillac achète une grande partie de son fonds d’atelier (19 carnets de croquis, près de 200 dessins et environ 150 esquisses peintes) provenant de la veuve de l’artiste. Le tableau Ophélie a été acquis par le musée en 2006 auprès de la galerie Emeric Hahn à Paris, il complète cette riche collection.

Quelques mots sur le portrait
C’est la représentation picturale d’un personnage ou d’une personne réelle. Il existe plusieurs types de portraits : portrait en tête, portrait en buste ou portrait en pied (corps entier). Ces tableaux peuvent varier selon le point de vue (de face, de profil ou de trois-quarts).
Il existe également des autoportraits (peintre peint par lui-même) ainsi que des portraits allégoriques (représentation d’une idée par les traits d’un personnage souvent accompagné d’attributs permettant son identification.

L’iconographie du tableau
Ce tableau met en scène un portrait en buste dans un cadre en forme de médaillon. Une jeune femme est représentée debout au
premier plan, en extérieur, elle occupe les ¾ du tableau. Elle est vêtue d’une robe pourpre et d’un chemisier blanc. Sa chevelure rousse est en partie couverte par un voile blanc. Le teint porcelaine, les yeux bleus, le regard levé vers les cieux et la bouche entrouverte, elle porte d’une main un bouquet de fleurs (marguerites) tandis qu’elle répand de l’autre des corolles multicolores. En arrière-plan, la nature : un paysage de forêt, la rivière et le ciel.

Quelques mots sur l’œuvre
Ophélie est un personnage tiré de la pièce Hamlet écrite par Shakespeare à la fin du 16e siècle.
Dans cette tragédie, Ophélie est courtisée par Hamlet dont elle est amoureuse. Après avoir été rejetée par son bien-aimé, Ophélie, désespérée, sombre dans la folie et se suicide par noyade.
Au 19e siècle, un engouement existe autour ce personnage féminin qui devient source d’inspiration pour de nombreux artistes, peintres ou poètes.
Dans son tableau, Lecomte du Nouÿ, décide d’illustrer l’instant le plus tragique de la pièce, le moment où Ophélie s’apprête à se jeter à l’eau. Malgré le caractère dramatique de cette scène, il utilise des couleurs chatoyantes et inscrit son personnage dans un paysage bucolique. Seul le visage et la gestuelle d’Ophélie évoquent cette fin inéluctable : la bouche entrouverte, le regard absent, elle semble déjà vouloir accéder à un autre monde.

Description audio de l’œuvre : enregistrement Ophélie 2

Télécharger la fiche d’œuvre en cliquant ici

La réalisation de cette fiche d’œuvre est le résultat d’ un travail de collaboration entre le GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle), le Clos de Noailles et les musées d’Aurillac. Merci à eux !

 

Ressources complémentaires autour d’Ophélie, un mythe littéraire et artistique, sélectionnées par la Médiathèque du Bassin d’Aurillac

Poésie et littérature

Poème Ophélie de Rimbaud, lu par Robert Hirsh :

et ensemble de ressources autour de ce poème, et de la figure d’Ophélie : http://abardel.free.fr/recueil_de_douai/ophelie/presentation.htm

La naissance du mythe littéraire d’Ophélie :

https://www.persee.fr/doc/litts_0563-9751_1976_num_23_7_1105

Musique

Le Berlioz (mort d’Ophélie), par Cecilia Bartoli :

L’opéra Hamlet d’Ambroise Thomas (1868): interprétations de Nathalie Dessay :
extraits :


Théâtre

Extrait du dialogue Hamlet-Ophélie (vidéo d’un atelier théâtre de l’école alsacienne) :

Cinéma

Un film peu connu de Claude Chabrol, Ophelia (1963),bande annonce de ce film :

Hitchcock et son film Vertigo (1958), avec des clins d’œil à Hamlet : extrait qui fait directement le lien entre Ophélie et Madeleine :

Détails

Date :
12 mai
Catégorie d’évènement:

Organisateur

Musées d’Aurillac
E-mail :
communication.musees@aurillac.fr
Site Web :
https://musees.aurillac.fr

Lieu

aurillac
Aurillac, 15000 France + Google Map
Share This