Musée d'Art et d'Archéologie 04 71 45 46 10 // Muséum des Volcans 04 71 48 07 00
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Vacances de Printemps : Gare à l’éruption! Un volcan s’invite chez vous!

27 avril

Gratuit

Gare à l’éruption! Un volcan s’invite chez vous!

Nous vous proposons aujourd’hui d’en savoir un peu plus sur le volcan du Cantal en répondant à quelques questions qui nous sont souvent posées.

Le massif du Cantal est-il le volcan le plus grand d’Europe ?

Oui et non…

Ou plus précisément, pas tout à fait…

Le Massif volcanique du Cantal avec ses 70 km de diamètre est le plus vaste massif volcanique d’Europe. Il est ainsi plus étendu que l’Etna, en Sicile (environ 40 km de diamètre et 3330 m d’altitude). Le massif a cette particularité parce la zone volcanique centrale et sommitale s’est effondrée et s’est étalée à plusieurs reprises et dans plusieurs directions. Le volcan du Cantal a probablement pu atteindre des altitudes élevées il y a 7 à 8 Millions d’années mais il devait alors posséder une base plus réduite que celle de l’Etna (20-25 km). Le volcan du Cantal est un stratovolcan (volcan en couches, comme un mille-feuilles -miam!-). Tout au long de sa période active et pendant plusieurs centaines de milliers d’années, des éruptions se sont succédées, (mais sans doute pas toutes au même endroit) les unes à côté des autres et parfois les unes sur les autres, formant un imposant et compliqué massif volcanique.

Le Volcan du Cantal va-t-il bientôt se réveiller ?

Non.

La dernière éruption a eu lieu voici quelques 3 millions d’années. Cette éruption a laissé un petit lac de lave qui a été, beaucoup plus tard, dégagé par l’érosion : le Plomb du Cantal (1855 m). Il y a quelques années de cela, un jeune chercheur a trouvé une roche un peu plus jeune recoupant le Puy Mary (filon).

On considère qu’il est éteint car la durée pendant laquelle il n’y a pas eu d’éruption dépasse de beaucoup les périodes de repos estimées. Aujourd’hui, on ne mesure aucune activité volcanique sous la montagne, donc pas d’inquiétude, il ne se réveillera pas bientôt.

Cirque Impradine

 

Le Massif du Cantal est-il le seul Volcan du département ?

Non.

Le volcan du Cantal est le plus vaste (il occupe environ la moitié de la surface du département) mais ce n’est pas le seul.

Dans le sud du département il y a une toute petite partie du massif volcanique de l’Aubrac. Tandis qu’au nord-est s’étale une partie du massif du Cézallier. Enfin il existe du coté est, de nombreux restes de petits édifices et coulées volcaniques plus jeunes que le volcan cantalien.

La dernière éruption qui a eu lieu dans le Massif du Cantal est-elle celle du Plomb du Cantal ?

Oui, peut être…

Le Plomb du Cantal que l’on peut rejoindre grâce au téléphérique du Lioran forme une sorte de petite butte constituée de basalte. Il s’agit très probablement d’un ancien lac de lave aujourd’hui refroidie et dont les parties fragiles et meubles qui entouraient le lac (sorte de cône) ont disparu. Les glaciers ont dû fortement raboter ce petit volcan. Son éruption a eu lieu il y a environ 3 millions d’années.

Mais une éruption un peu plus récente aurait pu avoir lieu du coté du Puy Mary, selon une datation qu’un jeune volcanologue a réalisée il y a une dizaine d’années.

Le Volcan du Cantal a-t-il dépassé les 3000 m d’altitude ?

Oui, probablement.

On pense que le stratovolcan du Cantal a pu dépasser ou atteindre3000-3500 m d’altitude. Le vieux volcan du Cantal est aujourd’hui beaucoup plus bas (1855 m au Plomb du Cantal). Celui-ci a subi en effet de grands effondrements et vécu de nombreuses éruptions.Pendant des millions d’années le Cantal a donc changé d’apparence : il s’est parfois construit, d’autres fois détruit. Et puis les éruptions se sont arrêtées. Les rivières et les torrents, le vent, les glissements et les effondrements de terrains mais aussi les glaciers ont tantôt creusés, tantôt modelés et étalés les roches du Cantal. Il a vieilli simplement. Seules les parties les plus dures ressortent aujourd’hui. Cette usure, on l’appelle l’érosion.

Est-ce que ce sont les coulées de lave qui ont creusé les vallées, comme la vallée de la Jordanne ?

Non.

Les coulées de lave, au contraire, vont s’écouler et donc plutôt remplir le fond des vallées.

Les vallées que l’on voit aujourd’hui tout autour du massif volcanique du Cantal ont été en grande partie façonnées par des glaciers. Voici quelques dizaines de milliers d’années, il faisait beaucoup plus froid. Des calottes de glace ont recouvert partiellement les restes du volcan tandis que des langues de glaces (glaciers de vallée) se sont écoulées dans les vallées qui lacéraient le massif. Le glacier qui descend dans une vallée rappe le fond et les parois. De nombreuses pierres tombent également sur sa surface. Lorsque la glace fond, le sable, les pierres et les roches broyées se déposent. Quand toute la glace a fondue, la vallée présente alors des parois très abruptes et un fond plat. Si tu coupes la vallée en travers avec un grand couteau et que tu regardes sur la tranche chacun des morceaux, tu verras que la vallée a une forme en U. On parle de vallée glaciaire. C’est le cas de la vallée de la Jordanne et de nombreuses autres vallées dans le Cantal.

Si on fabriquait une éruption volcanique maintenant ?

Pour cela, il te faut les ingrédients suivants :

– une grande cuvette ou une boite en plastique un peu grande ou encore une plaque de cuisson

– du sable ou de la terre ou des feuilles de papiers, des ciseaux, du papier adhésif et des crayons

– une petite bouteille de 50 cl maximum (eau, lait…)

– du vinaigre blanc (un verre mais cela dépend de la bouteille, il faut qu’elle soit remplie à moitié)

– du bicarbonate de soude (3 cuillères à soupe)

– du colorant rouge ou de la grenadine

– une cuillère à soupe

La recette d’un beau volcan

1 – Place la bouteille au centre de la cuvette. Forme une montagne de sable ou de terre autour de la bouteille en ne laissant dépasser que le goulot. Attention à ne pas mettre de terre ou de sable dans la bouteille. Tu peux aussi fabriquer un cône en papier que tu peux décorer et mets-le autour de la bouteille.

2- Verse le vinaigre dans la bouteille. Ajoute quelques gouttes de colorant rouge ou une cuillère à soupe de sirop de grenadine.

3- Verse ensuite une cuillère de bicarbonate de soude dans le goulot et attention… Éruption !

Tu peux verser encore une ou deux fois une cuillère à soupe de bicarbonate de soude pour faire une nouvelle éruption.

Tu peux cliquer ici pour voir un exemple en vidéo (en plus, c’est sympa avec l’accent du Québec !).

Que s’est-il passé ?

Le bicarbonate de soude et le vinaigre font une réaction chimique. Des bulles de gaz sont produites : c’est du dioxyde de carbone (ou gaz carbonique). Comme le gaz prend beaucoup d’espace, il sort de la bouteille et il entraîne le liquide avec lui.

Dans un volcan, il y a du magma composé de roches très chaudes qui ont fondu. Mais le magma contient aussi des gaz. Ce sont ces gaz qui entraînent le magma hors du volcan lors d’une éruption. Les gaz sont le moteur de l’éruption !

Si tu réalises l’expérience à la maison, n’oublie pas de nous envoyer des photos (museum@aurillac.fr) !

Photos : ©Nicolas Lolive

#lesmuseesdaurillacalamaison

 

Détails

Date :
27 avril
Prix :
Gratuit
Catégorie d’évènement:

Lieu

Aurillac, 15000 France
Share This